Regards Comparés : Iran

Du 25 au 28 novembre 2019 / 25-28 November 2019

lundi 25 novembre 2019

mardi 26 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

jeudi 28 novembre 2019

Télécharger le programme des Regards Comparés Iran

Comparé à d’autres pays, l’Iran a été relativement peu filmé par des réalisateurs étrangers à ce pays, mais quelques grands noms du cinéma se dégagent qui ouvrent à des « regards comparés » tel que le Festival Jean Rouch aime à les penser chaque année en collaboration avec l’Inalco. C’est ainsi que seront présentés les films de Albert Lamorisse, Agnès Varda ou Jean Rouch qui s’inscrivent dans une histoire du cinéma et qui interrogent, chacun à leur façon, la mise en perspective d’une histoire longue iranienne avec les moyens spécifiques du cinéma. A côté d’eux, des films iraniens qui ne portent ni sur la même époque ni sur les mêmes sujets, mais qui aident à penser des fractures historiques, sociales et politiques au cœur des événements et ce depuis les premiers films tournés à la cour du roi Qâdjâr jusqu’à des films très contemporains.

Mais, suivant un horizon plus modeste, cette programmation s’attache aux regards engagés de documentaristes iraniens sur la situation sociale et urbaine au lendemain de la Révolution de 1979. Elle met également en débat la représentation des femmes, dans le cinéma documentaire iranien et des injonctions implicites ou explicites qui conditionnent souvent la production des oeuvres pour avoir accès à des festivals et des écrans à l’étranger. Que ces attentes soient fantasmées ou bien réelles, cette question interfère et devient un critère, officieux, pour évaluer les films. Elles ont pour conséquence de rétrécir le champ des possibles à des représentations qui enferment les femmes dans un statut de victime ou de femme forte, laissant hors champs un regard plus libre, plus nuancé, non genré dans la façon de filmer les personnages, les corps, dans leur espaces et dans les récits dans lesquels ils sont placés.

Le Festival éclairera ainsi quelques-unes des propositions formulées par des réalisateurs et des réalisatrices qui refusent cette assignation et font confiance au cinéma pour révéler la singularité et la force des femmes, en posant différemment, la question du genre.

Les Regards Comparés Iran accueillent pendant quatre jours plusieurs cinéastes iraniens, des intervenants, et rendra compte, en leur présence, des ateliers cinéma réalisés en Iran par les étudiants de l’ENSA Paris-La Villette.

Agnès Devictor (Université Paris I Panthéon-Sorbonne – INALCO – HiCSA)

Mina Saidi-Shahrouz (ENSA Paris-La Villette)

Le Festival Jean Rouch et l’Inalco remercient très chaleureusement

pour leur aide et leur soutien aux « Regards Comparés Iran » :

Ambassade de France en Iran  

  • Jamel Oubechou
  • Philippine Bentégeat  
  • Saeedeh Asouleh Moradi

Archives françaises du film du CNC

  • Béatrice De Pastre

Rakhshan Banietemad

Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris la Villette

Fondation du cinéma Farabi

  • Mahsa Fariba

Amir-Hossein Ghasemi

Kara Film Studio

Mina Keshavarz

La Huit

Pascal Lamorisse

Mojtaba Mirtahmasb

Ebrahim Mokhtari

Noori  Pictures  

  • Kimia et Katayoon Shahabi

Mehrdad Oskouei

Nahid Rezaei

Sahar Salahshoor

Mahvash Sheikholeslami

Rosalie Varda

Regards-Comparés-Iran_flyer-copy