Festival International Jean Rouch 2024

Sélection officielle 2024 : Quand les cinéastes sont aussi personnages

Jury du prix des laboratoires de recherche

  • Alfonsina Bellio (Italie)

    Alfonsina Bellio est directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études-PSL de Paris, anthropologue, vice-présidente de l’EPHE à la Formation et à la Vie étudiante, ainsi que directrice du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) de Paris. Ses travaux portent sur les spiritualités hors normes et les formes non instituées du religieux, entre genre, religion et politique.

  • Véronique Duchesne (France)

    Véronique Duchesne, habilitée à diriger des recherches, enseignante chercheuse à l’université Paris Cité, Faculté Sociétés et Humanités, membre du Centre Population et Développement (Ceped), anthropologue et réalisatrice. Sur ses terrains ivoiriens, elle pratique: notes vidéographiques, enquêtes filmiques, et projections auprès des personnes filmées. Longtemps consacrées aux devins-thérapeutes, ses dernières recherches portent sur la médecine traditionnelle en Afrique de l’Ouest.

  • Sofia Meister (France)

    Sofia Meister est doctorante en sociologie à l’EHESS au sein de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris) et fellow de l’Institut Convergences Migrations (ICM). Elle développe, dans le cadre de sa thèse, un projet de recherche participative et filmée sur les parcours de vie et l’accès aux soins des ressortissant.es bangladaises en France.

Jury Convergences Migrations

  • Maroussia Ferry (France)

    Maroussia Ferry est anthropologue et maîtresse de conférences à l’École normale supérieure de Paris (ENS/CMH). Ses recherches ont porté sur la migration des femmes géorgiennes, explorant la recomposition des relations de genre et des économies morales dans un monde post-crise. Elle étudie actuellement les réseaux de parenté et les économies morales de la transgression en Géorgie et à Marseille.

  • Chiara Giordana (Italie)

    Chiara Giordano est titulaire d’un master en études de genre et d’un doctorat en sciences politiques et sociales, obtenu en 2018 en cotutelle entre l’université de
    Milan et l’université de Bruxelles. Ses intérêts de recherche incluent le genre et les migrations, les inégalités liées au genre, classe et race, le travail domestique et le « care ». Dans le cadre de sa dernière recherche, elle a réalisé un documentaire sur les travailleuses migrantes qui s’occupent de personnes âgées à domicile 24h24.

  • Christine Molinier (France)

    Christine Moliner est anthropologue. Ses travaux portent sur le Pendjab (Nord-Ouest de l’Inde) et les sikhs, en particulier sur leurs dynamiques migratoires, leurs pratiques transnationales et les conséquences du statut minoritaire sur leur processus de construction identitaire. Récemment, elle s’est intéressée aux bouleversements sociaux majeurs que génère une migration massive dans la société rurale d’origine, dans un contexte de crise structurelle de l’agriculture.