Nous la mangerons, c’est la moindre des choses | Considering the Ends

Un film de / a film by : Elsa Maury (France)


Nathalie, bergère dans le Piémont cévenol, apprend à tuer ses bêtes. Ses gestes sont ceux d’une éleveuse qui aime et qui mange ses moutons avec attention. Elle est prise sans relâche dans une interrogation à propos des manières de bien mourir pour ces êtres qui nous font vivre. Quel goût a la tendresse ?

Avertissement : Le film contient des scènes d’abattage d’animaux.

Nathalie, a shepherdess in the foothills of the Cevennes, learns how to kill her animals. The film follows the gestures of a farmer who loves and eats her sheep with care. She is caught up in a relentless questioning about how to die well for these beings who make us live. What does tenderness taste like?

Viewer Advisory: This film contains scenes of animal slaughter.

Née en 1987, Elsa Maury est plasticienne et chercheuse en arts plastiques. Son travail porte sur des formes de récits articulés à l’écologie pragmatique (philosophie et anthropologie), avec une attention particulière pour les êtres non-humains ou autres laissés pour compte de la Grande Histoire. Nous la mangerons, c’est la moindre des choses a été réalisé dans le cadre d’une thèse intitulée Entre art et ethnographie, raconter et rendre compte de pratiques de vies et de morts (élevage et abattage) à l’ERG-Uliège.

Fiche technique

Un film de / a film by : Elsa Maury (France)

Image, son / cinematography, sound : Elsa Maury
Montage / editing : Pauline Piris-Nury, Geoffroy Cernaix
Production/distribution : Centre vidéo de Bruxelles (Belgique) – philippe.cotte@cvb.be

Contenu exclusif