Love Song of the Living, Love Song of the Dead | Chanson d’amour des vivants, Chanson d’amour des morts

Un film de / a film by : Zhang Ping (Chine)


Zhang Ping retrouve, par hasard, quelques lambeaux d’un document de 1978 signé par son père, ouvrier chinois désormais à la retraite. Puis, chez un bouquiniste, elle découvre le dossier d’un homme qui fut accusé de droitisme. C’est avec beaucoup de tendresse et de complicité qu’elle entame alors un dialogue avec son père pour briser le silence qui entoure certains événements de sa vie. Ce témoignage de respect et de reconnaissance qu’elle lui adresse est aussi une réflexion sur la mémoire qui affirme à quel point il est essentiel de ne pas oublier.

Zhang Ping finds, by chance, a few ragged sheets of a 1978 report, signed by her father, a Chinese worker now retired. Later, at a bookstore, she comes across the file of a man who was condemned as rightist. With great tenderness and complicity, Zhang Ping opens up a dialogue with her father, trying to break the silence he kept on certain events in his life. The testimony of respect and gratitude she offers him is also a reflection on memory that affirms how important it is not to forget.

Zhang Ping, née en 1978, est écrivaine, peintre et cinéaste. Après avoir vécu 12 ans au Tibet elle est désormais basée à Pékin et participe, depuis 2013, au Folk Memory Project. Ce projet, mené par le collectif d’artistes « Caochangdi Workstation », développe une expérience de cinéma participatif qui explore et documente l’histoire récente de la Chine dans les zones rurales. Zhang Ping a réalisé son premier documentaire, No Land, en 2015.

 

Fiche technique

Un film de / a film by : Zhang Ping (Chine)

Image, son / cinematography, sound : Zhang Ping
Son / sound : Zhang Ping, WangFan
Production/distribution :  Zhang Ping, Pékin (Chine) – zhangpingone@126.com