Sukunsa viimeinen | Neko, dernière de la lignée

Un film de / a film by : Anastasia Lapsui (Russie), Markku Lehmuskallio (Finlande),


En Sibérie soviétique dans les années 1960, Neko, une petite fille nénètse, est emmenée contre son gré dans une école-internat. Renommée Anastasia, elle doit s’adapter à une nouvelle culture, une nouvelle langue, un nouvel univers. Neko se rebelle et après plusieurs conflits, décide de fuir avec un camarade de classe dans l’espoir de retrouver sa famille et sa vie d’avant. Cependant, la fuite des enfants dans les forêts glacées et la toundra est de courte durée. Le retour à l’internat et à la nouvelle vie russe est inévitable. Le film est fondé sur les souvenirs d’enfance de la cinéaste nénètse, Anastasia Lapsui.

Anastasia Lapsui, née en 1944 sur la péninsule de Iamal (Sibérie du nord-ouest), est nénètse. Après des études à l’institut pédagogique de Salekhard, elle travaille comme journaliste radio, en langue nénètse et écrit pour les journaux. Elle rencontre Markku Lehmuskallio en 1989. Révélés en France, en 2001, avec Les Sept Chants de la toundra, les deux cinéastes réalisent, ensemble, depuis plus de vingt ans des films qui chroniquent l’histoire et la vie quotidienne des divers peuples du Nord (Sibérie, Groenland, Canada et Scandinavie).

Markku Lehmuskallio, né en 1938 à Rauma (Finlande), est un ancien forestier. Devenu photographe, puis cinéaste indépendant, il est réalisateur, directeur de la photographie et scénariste. Il a initié Anastasia au 7e art, elle l’a inspiré. Comme Sept Chants de la toundra, couronné du Grand Prix du Festival de Créteil en 2000, nombre des films des deux cinéastes ont été primés dans des festivals internationaux.

Fiche technique

Un film de / a film by : Anastasia Lapsui (Russie), Markku Lehmuskallio (Finlande),

image : Johannes Lemuskallio

son : Pekka Karjalainen, Sergei Zabenin

montage : Juho Gartz

production/distribution : Illume Ltd, Helsinki (Finlande) – illume@illume.fi